Guide d'utilisateur

Guide d'utilisateur - Watch Scope

Télécharger

Guide d'utilisateur - Watch Analyzer

Télécharger

Questions fréquentes

Qu'est-ce que la précision de la marche ?

La précision de la marche, indique la dérive de votre mouvement en secondes par jour. Une montre dont la marche indique +2,0s/j avancera en moyenne de 2 s/j. À l’inverse une montre dont la marche indique -2,0 s/j retardera en moyenne de 2 s/j.

La précision d’une montre varie au cours du temps et est fortement dépendante de l’orientation de la montre. En effet, la gravité agit sur les mouvements du balancier et modifie très légèrement sa période d’oscillation.

Pour mesurer la précision de marche, il est nécessaire de prendre en compte cet effet et mesurer la précision de marche dans chacune des 6 positions (Cadran Haut, Cadran Bas, Couronne en Haut, Couronne en Bas, Couronne à Gauche, Couronne à Droite). La précision de la montre correspondra à la moyenne de l’ensemble de ces mesures.

Ma montre est-elle précise ?

Il existe plusieurs normes permettant d’attester de la précision d’une montre, voici les deux principales normes à connaitre :

COSC : Controle Officiel Suisse des Chronomètres

Un des buts du COSC est de mesurer et contrôler la précision des mouvements horlogers, pour leur décerner le titre officiel de chronomètre. Pour ce faire, chaque mouvement doit passer avec succès les conditions d’épreuves décrites par la norme. Ces épreuves n’ont strictement rien à voir avec une simulation de comportement au porter. Ce sont des épreuves statiques en laboratoire, appliquées à des mouvements et non à des montres terminées.

La norme ISO 3159 donne la définition du chronomètre-bracelet à oscillateur balancier-spiral.
Seuls les mouvements qui satisfont aux critères de précision édictés par cette norme reçoivent un certificat officiel de chronomètre.

Les mouvements sont observés durant 16 jours consécutifs selon un programme d’épreuves.

Les critères du COSC sont indiqués ci-dessous.

diamètre supérieur à 20mm diamètre inférieur à 20mm
Marche diurne d’une moyenne -4 s/j – +6s/j -5 s/j – +8s/j
Variation moyenne des marches 2 s/j 3,4 s/j
Plus grande variation des marches 5 s/j 7 s/j
Différence entre horizontal et vertical -6s/j +8s/j -8s/j +10s/j
Plus grande différence des marches 10 s/j 15 s/j
Variation thermique +/- 0.6 s/j +/- 0.7 s/j
Reprise de marche +/- 5 s/j +/- 6 s/j

 

Pour simplifier, la variation de marche d’un chronomètre doit se situer entre – 4 s/j et + 6 s/j

Poinçon de Genève :

« Le Poinçon de Genève certifie des montres aux finitions et décorations remarquables, gage pour le fin connaisseur de l’authenticité et du savoir faire horloger genevois transmis de génération en génération. »

Pour satisfaire au poinçon de Genève la montre doit satisfaire les conditions de précision de la marche
• Les mesures au jour 0 et au jour 7 sont contrôlées par comparaison à l’aide d’un système de vision, développé spécialement pour ce contrôle.

• Ces jours 0 et 7 sont comparés par rapport à une base de temps de référence.

• Après 7 jours, la montre ne doit pas varier de plus d’une minute. De plus, l’incrémentation de l’ensemble des indications du cadran (date, jour, mois, …) est contrôlée.

La variation de marche à l’issue de ces 7 jours doit être inférieure à 1 minute. La précision de marche ne doit donc pas dépasser +/- 8.6 s/j.

Conclusion :

– Une montre qui indique une variation de marche entre -4s/j et +6s/j, satisfait un des critères du COSC, il s’agit d’un excellent mouvement

– Une montre qui indique une variation de marche entre 8.6s/j et +8.6 s/j satisfait un des critères du poinçon de Genève, il s’agit d’un très bon mouvement.

– Plus généralement, une montre qui indique une variation de marche entre -10 s/j et +10 s/j est très correcte

Au delà de 10 s/j cela devient moins bon, il faut certainement penser à faire réviser le mouvement.

Que signifie la fréquence ?

La fréquence correspond au nombre d’alternances qu’effectue le balancier d’une montre en une heure. Plus celui-ci est élevé, plus les oscillations du balancier seront précises. Ce sont les oscillations effectuées par le balancier qui produisent le tic-tac des montres. La fréquence correspond donc au nombre de « Tic » que l’on peut entendre en une heure. La fréquence est mesurée en alternances/heure (a/h).

La fréquence est une caractéristique du mouvement, les fréquences les plus répandues sont :
14400 a/h – 16200 a/h – 18000 a/h – 19600 a/h – 21600 a/h – 25200 a/h – 28800 a/h – 36000 a/h – 72000 a/h

Qu'est-ce que l'amplitude ?

Lorsque la montre fonctionne, le mouvement des aiguilles est régulé par le balancier. Le balancier oscille de manière extrêmement régulière et chaque oscillation donne lieu au fameux Tic-Tac de la montre. Lorsqu’il oscille, le balancier se déplace d’un côté puis de l’autre en atteignant un angle extrême de chaque côté.

L’amplitude est l’angle effectué par le balancier d’une montre entre sa position de repos et l’une de ses positions extrêmes. L’amplitude dépend de nombreux facteurs tels que les frottements du mécanisme, l’orientation de la montre ou l’état de remontage du mouvement. Un angle correct de l’amplitude est indispensable au bon fonctionnement de la montre.

Qu'est-ce qu'une bonne amplitude ?

D’ une manière générale, plus l’amplitude est élevée meilleure est la stabilité du mouvement dans le temps. Les horlogers cherchent donc à obtenir l’amplitude la plus élevée possible.

Par contre, si l’amplitude du balancier est proche des 360 degrés, au cours de l’oscillation du balancier, la partie extérieure de l’ellipse vient heurter la partie extérieure de la fourchette d’ancre et va renvoyer le balancier avant la fin de son oscillation. Le tic-tac sera donc irrégulier et avancera fortement.

Du coup, les horlogers cherchent à avoir une amplitude élevée mais veulent s’assurer que l’amplitude du balancier ne soit pas trop proche des 360 degrés. Une bonne amplitude se trouve donc (en position horizontale) entre 290 et 320 degrés.

Il est à noter que l’amplitude du balancier dépend de la position de la montre :

– En position horizontale, la gravité n’agit pas (ou peu) sur les oscillations du spirale, l’amplitude est maximale. C’est dans ces positions (Cadran Haut ou Cadran Bas) que l’on mesure l’amplitude la plus forte.

– En position verticale (Couronne en Haut, Couronne en Bas, Couronne à Gauche, Couronne à Droite), la gravité agit sur les oscillation du spirale et l’amplitude est réduite. On observe généralement un chute de l’amplitude d’environ 30 degrés entre les positions horizontales.

Qu'est-ce que le repère ?

Le repère caractérise la symétrie du mouvement du balancier. Lorsque le balancier n’est pas parfaitement symétrique, il oscille plus loin dans une direction que dans l’autre. Cette asymétrie se caractérise par un temps plus long entre les « Tics » que les « Tacs ». Le repère se mesure par la différence de temps caractéristique entre les « Tics » et les « Tacs ». Le repère est mesuré en millisecondes (ms).

Un mouvement «parfait» doit avoir un repère à 0 ms. Si ce n’est pas le cas, le balancier oscille plus loin dans une direction que dans l’opposée.

Qu'est-ce que l'angle de levée ?

Lorsque l’on écoute le son émis par une montre, on ne perçoit que le « Tic-Tac » caractéristique. Pourtant, le bruit du battement de la montre est plus complexe et chaque « Tic » est composé normalement de trois impulsions différentes.

Le premier bruit se fait quand l’ellipse du balancier touche la fourchette de l’ancre.

Un deuxième bruit provient lorsque la palette se détache de la roue d’ancre

Le troisième et plus fort bruit est produit lorsque la roue d’ancre tombe sur la palette de l’ancre

L’angle qu’a parcouru le balancier entre le premier et le troisième bruit s’appelle « Angle de levée ». L’angle de levée est une caractéristique géométrique du mouvement. Cet angle est fourni par le constructeur du mouvement.

Si vous ne connaissez pas l’angle de levée de votre montre, vous pourrez certainement le trouver grâce au lien suivant :

https://www.lepsi.ch/angle-de-levee/

L’angle de levée est utilisé pour calculer l’amplitude du balancier :

Pour calculer l’amplitude du balancier, le LEPSI – Watch Analyser mesure le temps passé entre le premier et le troisième bruit. Connaissant l’angle de levée, c’est à dire l’angle parcouru pendant ce temps, le LEPSI – Watch Analyser est capable de calculer l’amplitude du balancier.

Les angles de levée des principaux mouvements sont compris entre 48 et 52 degrés. Si vous ne connaissez pas précisément l’angle de levée de votre montre, nous vous conseillons de laisser l’angle de levée par défaut, c’est à dire 50 degrés. Cela vous donnera une très bonne approximation de l’amplitude du balancier.

L'appareil ne détecte pas la fréquence de ma montre

Ne pas détecter la fréquence de la montre peut avoir deux origines :

Origine 1:  La tablette ne détecte pas le signal provenant du Watch Analyzer car une autre application utilise la sortie microphone de l’iPhone. Par exemple lorsque Siri sur iOS démarre le Watch Analyzer est ignoré.

Pour résoudre se problème il faut alors fermer l’application et la redémarrer :

iOS : Double cliquez sur le bouton « Home » et faites glisser l’application Watch Analyser vers le haut pour la fermer. Puis, redémarrez l’application.

Android : Cliquez sur le bouton pour faire apparaitre les applications en marche et faites glisser l’application Watch Analyser sur le coté pour la fermer. Puis, redémarrer l’application.

Origine 2: Le Watch Analyzer ne détecte pas le signal provenant de la montre. Ceci peut être dû au fait que la montre n’est pas correctement placée sur le capteur électronique. Repositionnez votre montre sur le coussin du Watch Analyzer et assurez-vous que la montre est suffisamment serrée sur le coussin.